Dordogne Périgord : Hébergements de vacances en Dordogne Périgord (hotel, camping, gite, chambre d'hotes)
Création Lambert
RECHERCHE :  
Site internet professionnel à moindre frais
  .: La Dordogne
    Infos générales
Les 557 communes
Situation générale
Carte touristique
Découpage administratif
  .: Nos Rubriques
    Hébergements de vacances
Sites touristiques
Activités et loisirs
Vignobles
Gastronomie
Artisanat
  .: Nos Dossiers
    Etapes Gourmandes
 La Dordogne en vidéo
 Visites virtuelles (360°)
 La Dordogne en ballon
La Dordogne vue du ciel
Châteaux en Dordogne
Bastides en Périgord
Périgourdins célèbres
Villes et villages
Vignoble Bergeracois
Les Eyzies et la Préhistoire
Truffe du Périgord
Noix du Périgord
Batellerie sur la Dordogne
Faune du Périgord
Le Camp du Sablou
Eugène Le Roy
  .: Notre Sélection
    Hébergements
Tourisme
Loisirs
Gastronomie
Divers
  CDT
  Club hotelier du Pays de Sarlat
  .: Outils
    Météo
Devenir adhérent
Quelques liens
Qui sommes-nous ?
Nous contacter
Crédits
Droits d'auteur
Responsabilité
Accueil
Découvrez notre partenaire : Pays des Bastides

ACCÈS ADHÉRENTS
Identifiant :
Mot de passe :

 
Dordogne-Perigord.com :
Périgueux, Bergerac, Sarlat, Nontron, Brantôme, Thiviers, Excideuil, Ribérac, Hautefort, Montpon-Ménestérol, Saint-Astier, Mussidan, Vergt, Terrasson, Thenon, Montignac, Le Bugue, Issigeac, Beaumont du Périgord, Sigoulès, Eymet, Monpazier, Lalinde, Les Eyzies, Le Buisson de Cadouin, Monbazillac, Montignac, Beynac, La Roque Gageac, Domme, Saint-Cyprien, Belvès, Villefranche du Périgord...
   
  Une réalisation Création Lambert
   

Découvertes > Cités en Périgord > Bastides > Caractéristiques

Caractéristiques
des Bastides

Les bastides possédent des caractéristiques communes qui s’expliquent par des conditions de développement souvent identiques.

Principales caractéristiques :

1°) Un plan régulier, inspiré des cités romaines, généralement en échiquier, carré ou rectangulaire, avec des rues parallèles et perpendiculaires, articulées autour d’une place centrale bordée d'arcades. Notons toutefois que ce plan idéal est souvent modifié pour s’adapter à la nature du terrain.
La place est l’âme du village, à l’instar de l’agora de la Grèce antique. Elle est à la fois centre administratif avec sa grange aux dîmes et centre commercial avec sa halle centrale qui accueille le marché dont le jour est fixé par la charte.

Construite le plus souvent à proximité de la place, l’église est un autre élément majeur de la bastide, qui marque la séparation entre le spirituel et le temporel.
Les rues se distinguaient par leurs différents types, leur nombre et leur tracé.
- Il y avait tout d’abord les rues principales qui devaient permettre le passage des charrettes, d’où leur nom, «charretières» ou «carreyras». En Périgord, leur largeur variait, selon les bastides, entre 7 et 8 mètres (10 mètres à Miramont, en Lot-et-Garonne). Ces rues longeaient les façades des habitations.
 
  .: Au Sommaire
  Présentation
Objectifs
Caractéristiques
Prémices à la construction
18 bastides en Périgord
Carte des bastides
Plan de Monpazier
Charte de coutumes

Beaumont : la porte de Luzier

- Venaient ensuite les rues secondaires dites transversales ou traversières puisqu’elles coupaient fréquemment les rues principales. Moins larges que ces dernières, leur largeur moyenne variait généralement de 5 à 6 mètres. Elles pouvaient exceptionnellement descendre jusqu’à 2,50 mètres comme à Monpazier.
- Pour desservir l’arrière des parcelles, il y avait également des venelles, larges de 1 à 3 mètres, dites carreyrou.
- Enfin, les maisons étaient séparées par andrones, des intervalles de 25 à 40 cm destinés à éviter la propagation des incendies.

2°) — Une charte de coutumes qui marque l'apparition des libertés communales, en remplacement du système féodal jusque là dominant. Accordée par le fondateur aux habitants, elle est rédigée à la fondation de la bastide pour régler la vie municipale. Cette charte fixe d'une manière très précise les droits et devoirs de chacun. C’est tout à la fois le code pénal, le code civil et le code des impôts d’alors.
Pour y attirer les nouveaux habitants, leurs constructeurs et promoteurs n’hésitent pas à offrir des franchises et libertés nouvelles : dix ans d’exemption d’impôt, fin du droit de cuissage et possibilité de marier sa fille à son gré, possibilité d’envoyer son fils à la cléricature, libre disposition de ses biens, possibilité d’adopter un métier autre que celui de paysan et de devenir artisan, administration des affaires communales par le biais d’un consulat élu. Les bastides permettent ainsi aux paysans d’échapper à l’emprise seigneuriale et de bénéficier d’un statut à part entière, celui de villageois. Certains pourront même réaliser leur rêve en devenant bourgeois. Une véritable révolution ! N’oublions pas qu’à cette époque la majorité des paysans étaient des serfs totalement privés de terre… et de libertés. Ils n’existaient que très peu de paysans louant leurs terres, les tenanciers ou vilains, et une proportion encore plus faible de paysans propriétaires et donc libres, les alleutiers. L’affranchissement promis aux serfs qui acceptaient de peupler les bastides était un argument puissant.

3°) — Une administration organisée et composée de consuls, qui préfigure le conseil municipal. Un fondateur qui perçoit un revenu important et régulier, grâce aux impôts fixés par la charte. Un bayle qui représente le fondateur et que l’on pourrait comparer à nos maires actuels.

LES 18 BASTIDES DU PÉRIGORD
Consultez les fiches descriptives consacrées aux bastides suivantes :

Beaumont-du-Périgord
bastide anglaise
1272
E7
Beauregard-et-Bassac
bastide anglaise
1286
D6
Bénévent
bastide comtale
1280
B5
Domme
bastide française
1281
G7
Eymet
bastide française
1270
C8
Fonroque
bastide anglaise
1284
C8
Lalinde
bastide anglaise
1267
E7
Molières
bastide anglaise
1284
E7
Monestier
bastide anglaise
1284
C7
Monpazier
bastide anglaise
1284
F8
Puyguilhem
bastide anglaise
1265
C7
Roquepine
bastide anglaise
1283
D8
Saint-Aulaye
bastide comtale
1288
B4
Saint-Barthélémy-de-Bellegarde
bastide anglaise
1316
B5
Saint-Louis-en-l’Isle
bastide française
1308
C5
Vergt
bastide comtale
1287
E5
Villefranche-de-Lonchat
bastide anglaise
1287
A6
Villefranche-du-Périgord
bastide française
1261
F8

Utilisez les coordonnées de droite pour localiser les bastides sur la carte des bastides.

MÉDIAS
La carte des bastides en Périgord
Le plan de la bastide de Monpazier
La charte de Coutumes de la Bastide de Beaumont

Sources :
- Connaître les bastides du Périgord, Jean Dubourg, Éditions Sud Ouest, Luçon, 1993.
- Histoire des bastides, Jean Dubourg, Éditions Sud Ouest, Luçon, 2002.
- Promenades en Périgord Roman, Jean Secret, Éditions Zodiaque, Paris, 2002.
- Dordogne Périgord, Serge Maury et Michel Combet, Éditions Bonneton, Paris, 1993.
- Dictionnaire des châteaux du Périgord, Guy Penaud, Éditions Sud Ouest, Luçon, 1996.
- Tout sur le Périgord, sous la direction de Dominique Audrerie, Éditions Sud Ouest, Bordeaux, 2003.
- Dictionnaire des noms de lieux du Périgord, Chantal Tanet et Tristan Hordé, Éditions Fanlac, Périgueux, 2000.
- Le Guide vert Périgord Quercy, Michelin Éditions des Voyages, 2001.
- Guide Bleus Hachette, Saint-Amand-Montrond.
- Base de données Mérimée, ministère de la Culture et de la Communication - direction de l'Architecture et du Patrimoine.

 
    © 2004 Création Lambert