Dordogne Périgord : Hébergements de vacances en Dordogne Périgord (hotel, camping, gite, chambre d'hotes)
Création Lambert
RECHERCHE :  
Site internet professionnel à moindre frais
  .: La Dordogne
    Infos générales
Les 557 communes
Situation générale
Carte touristique
Découpage administratif
  .: Nos Rubriques
    Hébergements de vacances
Sites touristiques
Activités et loisirs
Vignobles
Gastronomie
Artisanat
  .: Nos Dossiers
    Etapes Gourmandes
 La Dordogne en vidéo
 Visites virtuelles (360°)
 La Dordogne en ballon
La Dordogne vue du ciel
Châteaux en Dordogne
Bastides en Périgord
Périgourdins célèbres
Villes et villages
Vignoble Bergeracois
Les Eyzies et la Préhistoire
Truffe du Périgord
Noix du Périgord
Batellerie sur la Dordogne
Faune du Périgord
Le Camp du Sablou
Eugène Le Roy
  .: Notre Sélection
    Hébergements
Tourisme
Loisirs
Gastronomie
Divers
  CDT
  Club hotelier du Pays de Sarlat
  .: Outils
    Météo
Devenir adhérent
Quelques liens
Qui sommes-nous ?
Nous contacter
Crédits
Droits d'auteur
Responsabilité
Accueil
Découvrez notre partenaire : Pays des Bastides

ACCÈS ADHÉRENTS
Identifiant :
Mot de passe :

 
Dordogne-Perigord.com :
Périgueux, Bergerac, Sarlat, Nontron, Brantôme, Thiviers, Excideuil, Ribérac, Hautefort, Montpon-Ménestérol, Saint-Astier, Mussidan, Vergt, Terrasson, Thenon, Montignac, Le Bugue, Issigeac, Beaumont du Périgord, Sigoulès, Eymet, Monpazier, Lalinde, Les Eyzies, Le Buisson de Cadouin, Monbazillac, Montignac, Beynac, La Roque Gageac, Domme, Saint-Cyprien, Belvès, Villefranche du Périgord...
   
  Une réalisation Création Lambert
   
  Découvertes > Sites > Châteaux en Périgord > La Renaissance
  To see this page, turn off the pop-up blockerLes Châteaux :
La Renaissance

Au XVIe siècle, les progrès de l'artillerie rendent moins nécessaires les défenses médiévales des châteaux forts. De plus, après l'époque tragique de la guerre de Cent Ans succède une période de stabilité politique propice à l'émergence de nouveaux arts. On passe du Moyen Âge aux Temps modernes (XVe, à Florence durant le Quattrocento). On opte alors pour une nouvelle culture héritée de l'Antiquité Gréco-romaine.
L'art de la Renaissance Italienne se fait connaître en France, grâce aux guerres contre l'Italie commencées sous le règne de Charles VIII, en 1494, et achevées en 1559, sous le règne d'Henri II. Si la Renaissance, qui débute avec les premiers travaux de Charles VIII, est d'inspiration italienne (1510), la seconde, sous le règne de François Ier, est d'inspiration antique (vers 1540).
L'invention de l'imprimerie ainsi que le début de la découverte de nouveaux mondes favorisent également la prolifération d'idées neuves portées par des hommes comme Étienne de La Boétie ou Michel de Montaigne. Dans les cercles littéraires, on parle humanisme, poésie et littérature. Au rationnel on tend désormais à préférer l'esthétique.
Naturellement, cette Renaissance littéraire fut accompagnée d'une Renaissance artistique et architecturale.
La richesse de l'ornementation est une des caractéristiques majeures de la Renaissance : à aucune autre époque il n’a été exécuté des profils et des contours, des moulures et des festons, des rinceaux et des arabesques, des fleurons et des guirlandes, des dentelles et des rosaces avec autant de pureté, d'élégance et de finesse.
 
  .: Au Sommaire
  Présentation
Châteaux classés visitables
La motte castrale
Le château féodal
La Renaissance
La période classique
Carte des châteaux

Château de Monbazillac

Il est à noter toutefois que le style Renaissance ne remplaça pas systématiquement le style chrétien du Moyen Âge, mais il y a eu un mélange, une combinaison de formes d'origines différentes, et c'est cela qu'on nomme le style Renaissance : ainsi, le plein cintre romain allia sa gravité à l'élégance de l'ogive pour revêtir les ornements du style flamboyant.
Bien que gardant des attributs défensifs – mâchicoulis, créneaux, douves – le château se libère de sa contrainte militaire pour devenir château de plaisance. C'est ainsi que peu à peu, l'armature guerrière de créneaux et de mâchicoulis devient simple décor, tandis que s'ouvrent les cours intérieures. Les fenêtres à meneaux se multiplient dans les courtines, remplaçant les étroites ouvertures. Et si certaines tours sont encore hautes, c'est avant tout pour marquer la puissance du seigneur des lieux, et non pour guetter l'arrivée d'un éventuel ennemi.

Sources :
- Dictionnaire des châteaux du Périgord, Guy Penaud, Éditions Sud Ouest, Luçon, 1996.
- Tout sur le Périgord, sous la direction de Dominique Audrerie, Éditions Sud Ouest, Bordeaux, 2003.
- Connaître les châteaux du Périgord, Dominique Audrerie, Éditions Sud Ouest, Luçon, 1997.
- Le Guide vert Périgord Quercy, Michelin Éditions des Voyages, 2001.
- Guide Bleus Hachette, Saint-Amand-Montrond.
- Base de données Mérimée, ministère de la Culture et de la Communication - direction de l'Architecture et du Patrimoine.

 
    © 2004 Création Lambert