Dordogne Périgord : Hébergements de vacances en Dordogne Périgord (hotel, camping, gite, chambre d'hotes)
RECHERCHE :  
Site internet professionnel à moindre frais
  .: La Dordogne
    Infos générales
Les 557 communes
Situation générale
Carte touristique
Découpage administratif
  .: Nos Rubriques
    Hébergements de vacances
Sites touristiques
Activités et loisirs
Vignobles
Gastronomie
Artisanat
  .: Nos Dossiers
    Etapes Gourmandes
 La Dordogne en vidéo
 Visites virtuelles (360°)
 La Dordogne en ballon
La Dordogne vue du ciel
Châteaux en Dordogne
Bastides en Périgord
Périgourdins célèbres
Villes et villages
Vignoble Bergeracois
Les Eyzies et la Préhistoire
Truffe du Périgord
Noix du Périgord
Batellerie sur la Dordogne
Faune du Périgord
Le Camp du Sablou
Eugène Le Roy
  .: Notre Sélection
    Hébergements
Tourisme
Loisirs
Gastronomie
Divers
  CDT
  Club hotelier du Pays de Sarlat
  .: Outils
    Météo
Devenir adhérent
Quelques liens
Qui sommes-nous ?
Nous contacter
Crédits
Droits d'auteur
Responsabilité
Accueil
Découvrez notre partenaire : Pays des Bastides

ACCÈS ADHÉRENTS
Identifiant :
Mot de passe :

 
Dordogne-Perigord.com :
Périgueux, Bergerac, Sarlat, Nontron, Brantôme, Thiviers, Excideuil, Ribérac, Hautefort, Montpon-Ménestérol, Saint-Astier, Mussidan, Vergt, Terrasson, Thenon, Montignac, Le Bugue, Issigeac, Beaumont du Périgord, Sigoulès, Eymet, Monpazier, Lalinde, Les Eyzies, Le Buisson de Cadouin, Monbazillac, Montignac, Beynac, La Roque Gageac, Domme, Saint-Cyprien, Belvès, Villefranche du Périgord...
   
  Une réalisation Création Lambert
   

Etapes Gourmandes > Le Relais du Soleil d'Or

Le Relais du Soleil d'Or
Communication de Pascal Serre publiée dans le n°147 du Journal du Périgord (Photos : Jac'Phot).

Près du berceau de l’humanité, Pascale Estrade et Franck Voisenet ont posé leurs valises et recettes. De l’ancestrale Maison tenue par la famille Burg, lieu de séjour de quelques grands de ce monde, c’est un vent de fraîcheur et de nouveauté qui enveloppe cette adresse mythique.

 
  .: Menu
  puce Hostellerie St-Jacques [St-Saud Lacoussière]
puce Le Jardin Fleuri [Bosset]
puce L'Essentiel [Périgueux]
puce Le Chaudron Périgourdin [Le Bugue]
puce Restaurant Les Voyageurs [La Coquille]
puce Hôtel Edward Ier [Monpazier]
puce Auberge La Salvetat [Cadouin]
Le Méli-Mélo [Bergerac]
Hostellerie Les Griffons [Bourdeilles]
Auberge de la Rode [Domme]
Hostellerie Maleville [Beynac]
Le Relais du Soleil d'Or [Montignac]
Auberge de la Truffe [Sorges]
Le Périgord [Lalinde]
Manoir d'Hautegente [Coly]
Le Saint-Martial [St-Martial de Nabirat]
Les Glycines [Les Eyzies]
La Couleuvrine [Sarlat]
Le Gabarrier [Allas-les-Mines]

 
C’est une vénérable institution que cette villégiature épicurienne au coeur de la cité de Montignac. Du maréchal Juin à Serge Reggiani ou encore Maurice Herzog, les ombres portées de l’histoire ont savouré les saveurs simples et délicieuses de ce lieu. On raconte même qu’en 1974, un certain François Mitterrand, dégustant une omelette faillit à l’heure de son meeting… Sir Antony Eden y conversa avec André Maurois. L’adresse est toujours la même.

Le relais de poste existait déjà au Moyen âge et les nouveaux propriétaires, Pascale Estrade et Franck Voisenet, accompagnés par les chefs Pierre Tocheport et Jean-François Delmas, témoignent d’un profond respect pour cette tradition mais aussi de touches personnelles qui restaurent les palais affinés par les tendances actuelles. Dans une discrétion laborieuse, assurée et volontaire l’équipe a “rajeuni” une cuisine bourgeoise et paysanne, une table qui s’inspire des alliances subtiles entre des produits de terroir de grande qualité et un travail de création et d’élaboration qui jamais ne brusque mais, au contraire, éveille et séduit. On est en Périgord et on y reste. Les foies gras, les truffes, les magrets et autres confits sont à l’honneur. On y respire la joie de manger et de s’étendre l’esprit dans la sérénité du temps qui se conjugue avec plaisirs. Épicure, dans sa lettre à Ménécée disait que "le plaisir est le principe et la fin de la vie bienheureuse". Sauf que, dans ce lieu, la fin est aussi un début. La convivialité se double d’une simplicité dans l’accueil tout comme dans l’assiette. Rien de négligé mais aucun subterfuge pour laisser uniquement la liberté de convoler vers un produit respecté et tout juste exalté de quelques parfums, arômes, cuissons.



Ici on n’a pas la tête dans les étoiles.
On préfère le travail qui consiste à s’abandonner à la gloire du convive et à la satisfaction entretenue au fil des plats. Franck Voisenet entend valoriser une équipe où chaque maillon contribue à relever les défis quotidiens d’une table de qualité. De l’escalope de foie poêlée aux pommes en passant par le tournedos de boeuf au foie et truffes ou encore la cuisse de canard confite et sa fricassée de cèpes, la carte est ouverte jusqu’aux rives de la Dordogne avec sa cassolette de poissons et crustacés parfum de miel. Ce sont aussi les médaillons de lotte grillés à la plancha avec leur sauce pistou et tagliatelles nature. Bien sûr, il faut venir et… revenir. Prenez le temps d’un plat. Pierre Tocheport est assez fier de " sa truffe rôtie dans sa robe dorée au foie de canard servie avec sa sauce aux truffes". Le ballet des associations de saveurs est bien réglé. Sans fausse note. Parfois même avec une pointe de risque comme la ballottine de limande aux épinards, flan de carottes au parfum de cannelle. Surprenant, délicat et original. Certes, le touriste est le bienvenu. Mais, les nouveaux propriétaires entendent asseoir leur notoriété sur la clientèle locale. Et pour ce faire, elle se fait créative, inventive mais avec une sobriété toute “paysanne”.

Pas d’esbroufe, du sérieux, du solide, du vrai.
Côté cave on appréciera les vins au verre – essentiellement des Bergerac. La carte est régionale avec quelques incartades justifiées dans les Côtes du Rhône et la Provence (bandol rosé, domaine de Pibarnon, excellent pour l’été). Quelques Alsaces ou vins de Loire viendront enrichir le choix. C’est un ensemble toujours mesuré et adapté à l’établissement. Pas de prétention excessive. Du naturel, que du naturel. Le cadre reste très “cosy”, là encore il n’y a aucune fausse note et l’ensemble n’entend pas impressionner le visiteur. La délicatesse des propriétaires s’y confirme ainsi que le bon goût sans paillette. On sent la tradition d’une maison de qualité sans que pour autant elle nous fasse courber l’échine et chuchoter d’émerveillement maladroit. Un équilibre bien agréable et que l’on aimerait partager que par amour ou par amitié. En amoureux, entre amis ou en famille. Tout est en douceur. Par les temps qui courent c’est méritoire.
Le Relais du Soleil d'Or
16, rue du 4 Septembre - 24290 Montignac-Lascaux - Tél. 05 53 51 80 22 - Fax 05 53 50 27 54
E-mail : soleil-or@wanadoo.fr - Web : http://www.le-soleil-dor.com
Trois menus : Château de Chabans 26€ (plat + dessert); Château de Losse 36€ (entrée + plat + fromage + dessert); Château de Hautefort 44€ (entrée + poisson + viande + fromage + dessert).
 
 
    © 2007 Création Lambert